mercredi 17 avril 2013

O comme.... Objets inanimés...

On n'a pas forcément gardé dans son grenier les outils qui servirent à nos ancêtres. Heureusement, les musées les gardent pour nous. J'ai beaucoup pensé à mes ancêtres quand j'ai visité Le Musée de l'Outil et de la Pensée Ouvrière de Troyes installé dans un très beau bâtiment à colombages.


Pour tous les manouvriers, les laboureurs, ceux qui ont mené leurs bêtes dans les champs et sur les routes...





Pour ceux qui construisirent leur maison, coupèrent leur bois, façonnèrent leurs outils et les objets du quotidien....






Pour celles et ceux qui tressèrent l'osier, actionnèrent la meule ou le tour...







Pour le maréchal, pour le charpentier (varlope de 1777 !), pour la fermière ou le cordonnier, pour le maçon...


Pour Louys le tissier en toiles ou Louis le tisserand, qui devaient utiliser un métier proche de celui-ci....(Musée de la Bonneterie - Hôtel de Vauluisant)

Pour tous ces hommes et toutes ces femmes,  les objets ont une âme.

*****


Pour lire mes autres articles du challenge : Les Cerisiers de A à Z

Pour suivre tous les articles des challengers sur scoopit : Généalogie de A à Z

La page Facebook des challengers : Bloguez votre généalogie de A à Z

Retrouvez toutes les interventions de ceux qui ont relevé le défi généalogique, sur le blog de Sophie Boudarel, de la Gazette des Ancêtres.

17 commentaires:

  1. Ces objets émouvants sont remarquablement mis en scène. J'aime beaucoup "Elisabeth", la petite botte en bois, et le métier du tisserand m'impressionne. Merci pour ces photos aussi belles qu'intéressantes. Bonne journée, Odile!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Anne, je trouve aussi qu'Elisabeth est charmante ! C'est ainsi que les fermières marquaient les mottes de beurre qu'elles préparaient. Bonne fin de semaine à vous.

      Supprimer
  2. Comme chaque jour, un petit voyage dans le temps. J'aime beaucoup cet article, très belles photos. A demain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toute la richesse de ce challenge, Véronique, nous permettre de voyager dans le temps et l'espace... Même si je dois avouer que j'ai pris un sacré retard dans la lecture... Je rattraperai peu à peu. A bientôt.

      Supprimer
  3. J'aime revoir ces vieux outils ,des vieux objets aussi .
    Bonne et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu verrais ce cadre, Brigitte, c'est remarquable ! Bonne soirée.

      Supprimer
    2. En effet le peu que l'on aperçoit sur les photos semble superbe . Les poutres ... Le tout pour une belle mise en valeur des ces objets .
      Belle journée

      Supprimer
  4. Je suis toujours aussi émue quand je touche ces vieux objets, ces outils.
    Bel article Odile et très jolies photos.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai particulièrement apprécié la varlope de 1777 ! Tu imagines qu'un de mes ancêtres du Pays d'Othe a peut-être utilisé cet outil ?? Bises Annick.

      Supprimer
  5. Belles photos Odile !!!
    Ahhh si les objets pouvaient nous parler ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Valérie. Ah oui, ils auraient de belles et riches histoires à nous raconter. Et ce musée leur rend bien hommage.

      Supprimer
  6. Les vieux métiers sont bien représentés dans ce musée. On peut constater toute la peine et la difficulté d'exercer ces travaux, ou en tout cas, les imaginer...
    Bonne soirée !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que tu adorerais ce musée, Martine. C'est vrai la peine bien sûr, mais aussi la fierté et la dignité j'en suis certaine, l'amour du travail bien fait. Ce musée est installé dans des bâtiments anciens remarquables. Bises Martine.

      Supprimer
  7. Nous avons encore ici de nombreux outils du grand-père, sa faux, et même son chapeau ! Ils sont plein de poussière... C'est une autre manière de les garder précieusement.
    bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le naufrage qu'a été la transmission familiale, ici, je n'ai récupéré qu'un petit pressoir de table, qui a appartenu à mon père... Et je regrette bien de ne pas avoir des objets pleins de poussière ayant appartenu aux anciens ! Bises.

      Supprimer
  8. J'imagine la tête de vos ancêtres en voyant leurs outils, qu'ils ont peut-être maudit un jour où ils se sont coupés ou tapés sur les doigts, présentés dans un musée ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certainement ! Ils s'émerveilleraient peut-être de tous les outils modernes qui facilitent la vie... ça me rappelle l'engouement des gens de la campagne, dans les années 50/60 pur les meubles en formica, alors qu'ils mettaient au feu ou à la décharge des vieilles armoires "normandes" ... lesquelles armoires s'arrachent à prix d'or maintenant !

      Supprimer