mardi 2 avril 2013

B comme.Brethenay, Bologne, bonjour...- Voyage vers mes ancêtres

"Bonjour, je m'appelle Odile V.  ma grand-mère portait le même nom que vous et habitait dans ce village". La porte s'ouvre en grand, comme s'ouvriront les albums photos et les tiroirs aux vieux papiers de famille.

 Ne quittons pas la Haute-Marne tout de suite... Peut-être faudrait-il, pour les nouveaux lecteurs des Cerisiers de l'Aube, que je précise quelque peu mes origines. La Haute-Marne, dont j'ai déjà parlé hier grâce à Augustine, mon arrière grand-mère, est le berceau de ma famille maternelle. Autour de Langres (pour la branche paternelle de ma famille maternelle) et autour de Chaumont (pour la branche maternelle de ma famille maternelle), quelques villages accueillent encore des familles porteuses de ces patronymes parsemant ma généalogie. Pourtant, au premier quart du XXe siècle, mes grands-parents choisirent de quitter la Haute-Marne pour venir travailler à Troyes. C'est pourquoi en mars 2009, lorsque j'ai répondu à l'invitation du Centre Généalogique de Haute-Marne, je n'étais jamais venue dans ce département.

Avant de suivre le groupe dans les visites prévues ce jour-là, j'avais décidé de découvrir le village d'origine de ma grand-mère maternelle, Marcelle Voinchet. J'avais repéré l'adresse sur les recensements de 1906. Mes arrière-arrière grands-parents Théophile Voinchet et Lucie Petit  habitaient là, rue du bois à Brethenay.







Les enfants de Marcelle ma grand-mère, morte à 32 ans de tuberculose,  n'avaient que peu de souvenirs familiaux... Et le village dont me parlaient mes oncles, c'était Brèthenay, en prononçant à tort le è de la première syllabe... Ce sont des descendants de Théophile,  à qui j'avais téléphoné, qui ont corrigé mon erreur. Et ce très vieux monsieur, au téléphone, me racontait la toute jeune fille qu'était ma grand-mère, jouant dans la cour de la ferme... Souvenir que bien sûr aucun de ses enfants n'avait pu transmettre. 

C'est à la générosité de cette famille que j'ai pensé en rédigeant mon article sur Brethenay, mais j'aurais pu écrire le même sur Courgis, Cerisiers ou Villechétive dont je vous reparlerai aussi. 

A travers les années, les générations, et alors que parfois les liens familiaux proches ont été rompus, d'autres liens se sont créés, grâce à l'histoire familiale et aux ancêtres communs. A de rares  exceptions près, j'ai été très bien reçue dans ces familles qui pour certaines se sont prises au jeu des recherches généalogiques. Et toutes, sans exception, ont partagé photos et papiers anciens. Comme pour ma part je n'avais ni les unes ni les autres, je laissais le fichier de mes recherches à ceux qui s'y intéressaient, et toujours l'arbre généalogique de leur branche familiale.

A quelques kilomètres de Brethenay, Bologne, non pas l'italienne ;-), mais celle qui est dédiée à Sainte Bologne, près de Chaumont. C'est rue de la Fenderie que les parents de Marcelle se sont installés, non loin de la belle-famille Lapérouse.




Après Bologne, ce sera Chaumont, mais ceci est une autre histoire...

Voici quelques-unes des photos- trésor que les familles m'ont offertes :


Régina R. et ses parents, à Courgis 1918 (transmis par Régina par l'intermédiaire d'Isabelle N.)


Les vignes de Courgis et quelques cousins (transmis par Anne-Marie R.)


Ernest et Valentine Vaunois et leurs enfants vers 1912. (Transmis par Martine V.)



Mariage de Robert Vaunois et Alice, 1925 à Villechétive (transmis par Martine V.)


Mariage de René Vaunois et Catherine R. (transmis par Daniel R.)



Et enfin la photo qui est certainement pour moi la plus précieuse. Elle m'a été transmise par un cousin retrouvé grâce à internet, Jean-François M. On y voit mon grand-père Louis Spérat Vaunois dans sa jeunesse, c'est le jeune homme au chapeau assis à la droite de la mariée. Surtout, sont présents mes arrière-grands-parents paternels. Joseph Clotaire Vaunois, moustachu à casquette, est juste derrière la mariée, tandis que sa femme Hortense Beau est derrière le marié. Mes ancêtres, nés en 1842 et 1843 figurent sur cette photo ! Je crois bien que je n'en reviens toujours pas...


******
Pour lire mes autres articles du challenge : Les Cerisiers de A à Z

Pour suivre tous les articles des challengers sur scoopit : Généalogie de A à Z

La page Facebook des challengers : Bloguez votre généalogie de A à Z



Retrouvez toutes les interventions de ceux qui ont relevé le défi généalogique, sur le blog de Sophie Boudarel, de la Gazette des Ancêtres.

18 commentaires:

  1. Tes recherches avancent à grands pas et j'en suis bien heureuse pour toi .
    Belle journée et bonne semaine Odile
    Bises ensoleillées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait Brigitte, ce que je présente ce mois-ci par épisodes représente (à ce jour) 11 ans de recherches... déjà ! Bon, par moment je laisse tout ça de côté pendant des semaines. Et puis, un contact internet, une photo retrouvée, et hop c'est reparti. Et aussi bien sûr les mises en ligne successives des archives départementales, c'est un bonheur pour les généalogistes. Sinon, je crois que j'en serai toujours au même point, car impossible pour moi de me rendre dans les différents départements pour ces recherches. Bises à toi aussi.

      Supprimer
    2. Oui oui je me doute bien que tes recherches ont commencé il y a déjà un moment ...mais je n'aurai pas pensé à 11 ans !!! C'est un travail de longue haleine ,mais la récompense si je puis dire, c'est cet accueil chaleureux , ces échanges de documents et photos et tout un puzzle qui se met en place .
      Bref c'est très intéressant à suivre et je te suis .
      Bises

      Supprimer
    3. Si l'on veut, on n'en a jamais fini. D'autant que l'internet nous permet de plus en plus de recherches diverses. Certains se limitent à leurs ancêtres directs, d'autres élargissent aux "alliés" et à tous les descendants, d'autres refont l'histoire de tout un village.... C'est une passion et une activité comme une autre et on trouve toujours un petit quelque chose à se mettre sous la dent ;-)

      Supprimer
  2. très bel et intéressant article sur tes origines avec photos, tes trésors mais aussi ce témoignage
    de partage désintéressé entre les membres d'une même famille qui ne se connaissaient pas. Merci.
    A demain, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, c'est un hommage au partage, Annick. J'ai été heureusement surprise, la plupart du temps, de cet accueil et de ces échanges. Bises.

      Supprimer
  3. Ces vieilles photos sont toujours émouvantes, même lorsque l'on n'y reconnaît pas les gens, alors.... quand il s'agit de ses propres grands-parents !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes arrière grands-parents sur la dernière photo, Amartia, c'est encore plus extraordinaire pour moi ;-) Et l'émotion est bien là. A bientôt.

      Supprimer
  4. Je te sens passionnée Odile, j'en suis Bouche Bée :-)
    Et ces photos sont chargées d'émotions... Merci de nous les partager.
    GROS BECS et à demain...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben motus et bouche cousue alors :-) Oui passionnée Marité c'est vrai. Mais ce sont des recherches tellement riches, et dans lesquelles on apprend beaucoup (histoire,société etc). Bises et bonne soirée à toi.

      Supprimer
  5. C'est une belle histoire qui, commencée dans le passé, commence aussi dans le présent, avec les nouvelles relations qui naissent et, je le souhaite, perdureront. Vous êtes aussi courageuse que passionnée et vous allez certainement continuer à faire de belles découvertes. Merci de les partager avec vos lecteurs. Bonne semaine, Odile!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Anne, l'histoire continue à travers les liens tissés par notre génération. Belle fin de semaine à vous.

      Supprimer
  6. c'est drôlement chouette de retrouver toutes ces photos! et ces visages précieux...belle soirée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est curieux Gwendoline, c'est qu'on a l'impression de découvrir quelque chose de nouveau, à chaque fois qu'on regarde une photo ancienne, pourtant déjà vue à plusieurs reprises. De petits bouts de puzzles à chaque "repérage". Bonne journée et merci de ton passage.

      Supprimer
  7. Quelles découvertes ! Au delà du papier, il y a les témoignages, tous aussi interessants, voire plus! Certes, il y a la famille proche, mais aussi les cousins et les témoins ! Ton article m' a incité à prendre mon courage à deux mains et à aller frapper à la porte de quelques personnes que j'avais localisées !
    Merci et à bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça vaut le coup de le faire Sébastien. Moi qui suis maladivement timide, j'ai pourtant essayé, et je ne l'ai pas regretté... Bon je n'ai tenté qu'une fois le coup de sonnette sans prévenir, c'est risqué quand même !! Mais par contre j'ai eu de nombreux échanges téléphoniques, et rencontres ou pas, c'était toujours une petite pierre de plus dans la construction. Bonne chance !

      Supprimer
  8. J'ai lu avec intérêt votre article et regarder avec encore plus d'intérêt les photos notamment ceux provenant des archives... et avec surprise j'y ai retrouvé mes arrières grands parents : Louis Voinchet et son épouse Marie. Merci dons pour cette bouffée de souvenirs qui fait tant de bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tout d'abord pardon Nathalie d'avoir mis tant de temps à vous répondre ! J'avais paramétré le site pour éviter les spams, en activant la modération... Et j'ai tout simplement oublié de vérifier la rubrique correspondante ! J'espère que vous lirez ces lignes, car je n'ai pas d'autres moyens de vous joindre. Louis Alfred voinchet, que vous citez, est le fils de Voinchet Théophile, qui est présent sur la même page,avec femme et enfants. Et c'est aussi le frère de Henri Lucien Voinchet, né en 1880, qui est MON arrière grand-père ! Ce qui fait que nous sommes cousines, j'en suis ravie. Je me demande si ce ne sont pas les descendants de Louis qui habitent encore dans la maison de Brethenay, que j'ai choisie pour commencer cet article. J'ai eu l'autorisation de photographier certains documents et des photos de cette famille. Je peux vous les montrer en privé, afin que vous puissiez me dire si vous les connaissez. Et vous-même, avez-vous des photos de vos ancêtres ? A très bientôt... j'espère !

      Supprimer